dimanche 31 août 2008

Edition du 30 Fraouctor

Edito :

Enfin la rentrée ! Enfin le jour où Dofus sera à nouveau dépeuplé de ses gamins et rendu à qui de droit : aux no-life et aux chômeurs ! Par contre sur Maimane, en ce moment ça ne chôme pas. Affûtez vos ciseaux, préparez vos rubans et toilettez vos Chachas car dès lundi 18h, les Sericats vous attendent avec le Maimode, un défilé de mode qui verra couronnés le roi et la reine du style. Depuis peu, vous pouvez également suivre La différence, un tout nouveau journal sur les personnages sortant de l'ordinaire et à qui nous souhaitons bonne chance. Quant à nous, nous poursuivons nos éditions, dont je vous laisse découvrir la dernière.

Bonne lecture !

L'équipe Maimag


Au sommaire cette semaine :

L'expression de la semaine
Blanc comme un Eniripsa

Le défi des douze : la vidéo de la chorégraphie
Tourner un clip des Village People dans la taverne de Sufokia ? Si si, c'est possible...

Allo Lichen
La suite du Catchyy Show, avec des interrogations plus que jamais d'actualité

Psycho-test
Quelle est votre vision des vacances ? Mavia vous fait passer sur le divan

Les aventures de Lyxel, partie II
La suite des découvertes de notre héroïne

Blanc comme un Eniripsa

Blanc comme un Eniripsa

Enduimanduil nous raconte une histoire à propos de ces petits êtres ailés qu'on est si content d'avoir à nos côtés (mais pas en face).

Il y a fort longtemps de cela, les Eniripsas ne sortaient qu’une fois la nuit tombée, leurs ailes ne résistant que très mal à la lumière du soleil. La plupart des énis étaient donc blanc comme un linge, hormis quelques coquettes qui s’enduisaient le visage d’une pommade brunâtre. Heureusement pour les eniripsas et les blessés du petit matin, cette époque est maintenant révolue. Depuis qu’ils sont trempés à la naissance dans un bain de potion Scotch Garde, les Enis et leurs ailes peuvent sortir de jour sans craindre les méfaits du soleil.
Pour la petite histoire, Otomaï a créé cette fameuse potion complètement par hasard. Il cherchait une potion à base de malt pour soigner la mélancolie de la garde d’Amakna.

Le défi des douze : la vidéo de la chorégraphie

Un petit retour sur la dernière étape des Olympiades, la chorégraphie, grâce à Wexlor qui a pu filmer les prestations des Discordiens et des Seriane's.

Allo Lichen

Allo Lichen, est-ce que tout va bien ? En ces temps de bêta test, la question reste posée...

Psycho-test

C'est bientôt la fin des vacances, vous êtes tristes ? Détendez-vous une dernière fois avec ce petit test concocté par Mavia.

Eh voilà, c'est bientôt fini, la fin des vacances approche, et avec elle, la rentrée... Enfin, ne parlons pas de choses qui fâchent ! Profitons-en plutôt pour faire le point sur ce que vous avez fait (ou pas, si vous êtes resté chez vous) pendant ces vacances, avec ce psycho-test !

Comptez les lettres correspondantes à vos réponses, puis reportez-vous à la définition dans laquelle vous avez totalisé le plus de mêmes lettres.


1) Le temps, pour vous, était :

A : Au beau fixe, un temps comme on en voit peu dans nos contrées !
B : Couci-couça, un mélange de canicule et de temps de Chienchien.
C : Bah, peu importe le temps pour moi, tant qu'abonde l'esprit...
D : Sans commentaire…


2) Vous êtes parti :

A : Sur les plages de l'île de Moon, évidemment !
B : Dans les marécages, il paraît que la boue est bonne pour la peau.
C : Je suis resté(e) chez moi, à méditer sur le sens de la vie...
D : Ch'uis allé(e) faire de la spéléologie dans les égouts de Brakmâr.


3) Selon vous, le Familier de l'été était :

A : Un Fëanor, c'est trop chou !
B : Mon Bouloute : restons simple...
C : Aucun, les Familiers ont la fâcheuse tendance de nous embêter en pleine méditation.
D : Un Crocodaille, ça effraie les curieux qui s'approchent trop près de mon coin de combat.


4) Vous avez emmené dans votre valise :

A : Ma crème solaire !
B : Des cahiers de vacances... génial...
C : Puisque je viens de dire que j'étais pas parti ! De toute façon je me contente de peu...
D : Juste une corde... on ne sait jamais, ça peut toujours servir...


5) Si vous êtes parti, vous vous y êtes rendu(e) :

A : En zaap, bien sûr ! Quelle question !
B : En Dragodinde, si j'en ai acheté une c'est pas pour la laisser pourrir dans l'étable !
C : A pied, en profitant bien du paysage.
D : Lentement, rien ne presse...







SOLUTIONS

A quel profil correspondez-vous ?



Vous avez un maximum de réponses A :

Pour vous, les vacances, c'est sacré. Rien de tel que l'exotisme, la plage, si possible les deux mélangés. L'île de Moon, rien de tel ! En n'oubliant pas son matériel pour faire bronzette bien sûr : parasol, chaise-longue, crème solaire, et cocktail à volonté !


Vous avez un maximum de réponses B :

Pour vous, les vacances, ça arrive souvent, alors inutile d'en faire tout un événement. L'originalité, c'est pas votre truc : restons simples. Peu importe ce que les autres pensent de vous, vous ne cherchez pas à vous démarquer du lot.


Vous avez un maximum de réponses C :

Pour vous, les vacances, c'est l'occasion idéale d'en apprendre plus sur soi-même et sur ce qui nous entoure : Carpe Diem, profitons de la vie avant qu'il ne soit trop tard ! Vous êtes tête-en-l'air, mais attention à ne pas rester trop longtemps dans votre monde à vous ! Wink


Vous avez un maximum de réponses D :

Pour vous, les vacances, ça rime plutôt avec catastrophe. Vous vous terrez dans votre coin, de préférence très sombre, en espérant que personne ne vienne vous déranger, attendant la fin de cette période terrible. En effet, Dame Malchance rôde autour de vous et a tendance à vous embêter... c'est pourquoi vous emportez toujours une bonne corde, on ne sait jamais à quoi ça peut servir !

Les aventures de Lyxel, partie II

Dans les épisodes précédents des aventures de Lyxel : sur les conseils d'une prêtresse de Iop, notre jeune et intrépide aventurière partait à la rencontre de l'ermite de la montagne. Que va-t-il lui apprendre sur la sphère qu'elle a trouvée ? (cliquez sur l'image pour l'agrandir)


Quel est donc le plan du méchant capitaine Scrito ? Que vont-ils faire subir à notre héroïne ?

samedi 23 août 2008

Edition du 23 Fraouctor

Edito:

Toujours plus vite, toujours plus beau, toujours plus fort... Une nouvelle fois Maimane aura vibré pour ses champions. Et à l’heure des comptes, qu’importe le classement, ils nous ont offert de belles soirées pleines de sueur et d’émotions. Et surtout ils nous auront prouvé que le monde des douze n’est pas qu’un ossuaire à bouftous...
Sonnez Héraut, que résonnent vos trompettes ! Les jeux sont clos !


Bonne lecture.


L'équipe Maimag

Au sommaire cette semaine:

Le défides douze: suite et fin
Voila enfin le classement final!

Le défides douze: Le boufball
Le résumé de l'épreuve par mavia et Enduimanduil.

Le défides douze:La chorégraphie
Présentée par pépédéha, cette soirée était endiablée.

Cutchyy Luke:

Une démonstration du métier de chasseur de prime

L'expression de la semaine:
Quand le sage montre moon, le iop regarde le doigt...

Les aventures de Lyxel
Une nouvelle rubrique de notre dernière recrue.

Défi des Douze: Le classement final!

Et oui, nous voila sur les rotules après deux semaines d'organisation et d'arbitrage pour ces jeux inter guildes. Mais cela valait le coup car certaines guilde ont vraiment joué le jeu, et cela nous fait vraiment plaisir de voir que ces efforts ne sont pas faits pour rien. C'est donc très émue que je vous donne les résultats du classement général de ce premier défi des douze...

Voila dont les résultats généraux:

Combat:
1er: Owistitis
2nd: Les Discordiens
3ème: Seriane's

Quizz:
1er:Discordiens
2nd:Petits Pedestres
3ème:Seriane's

Course
1er:Discordiens
2nd:Seriane's
3ème:Petits Pedestres

Boufball:
1er: Owistitis
2nd: Discordiens
3ème: Seriane's

Chorégraphie:
1er: Discordiens
2nd: Petits pédestres
3ème: Seriane's

Fair Play:
1er: Discordiens
Au complet, à l'heure, et présents à chaque épreuve, ils ont bien participé à l'ambiance en respectant toutes les règles.
2nd: Petits pédestres
Avec leur humour et leur nonchalance ils ont été les plus aimables de la compétition et on su détendre l'ambiance a toutes les épreuves ou ils étaient présents.
3ème: Seriane's
Toujours présents, et respectueux, ils ont participé jusqu'au bout à toutes les épreuves avec respect pour leurs adversaires.


Et le classement général alors?
Le voila! ... roulement de tambour...

1ère place: Les discordiens avec 16 points
2ème place Ex Aequo: Petits pedestres et Seriane's avec 7 points
4ème: Owistitis avec 6 points

Encore un grand merci à tous pour avoir participé, et peut être à l'anée prochaine pour un nouveau défi des douze!

Défi des Douze: Le boufball

En début de semaine, l'une des plus grosses épreuves du défi des douze avait lieu sur deux soirées. Nombreux matchs furent joués pour faire se rencontrer un maximum d'équipes. Voici le compte rendu de quelques matchs, commentés par Mavia et Enduimanduil.

Tout d'abord la composition des équipes:
Pourfendeurs d’écume :
Tze ; Torvie, remplacée durant un match par Celest Tschuss ; Catpat ; Ernesto
Owistiti : THE JAH RASTAFARI ; Roz-Well ; Gow Gowle ; Pan Pan
Discordiens : Carabas ; Lyael ; Kyuenu ; Rozwell
Les petits Pédestres : Melusia ; Navess ; Eneratlov ; Nied
Seriane's:
Loveuse Goth ; Vaj Sraam ; Marth ; Trodelachance
Sericats: Fersen, Santoman,
Enitheblackalchemist



Maintenant quelques résumés de matchs:

Owistiti VS Pourfendeurs d'Ecume : 2-1 pour Owistiti.
Le match est serré, et THE-JAH-RASTAFARI entame l'"action" en mettant K.O. Ernesto. 1 point de pénalité pour les Pourfendeurs. Puis Ernesto, toujours, invoque dans la zone des 6 m, ce qui égalise les résultats en donnant 1 point aux Owistiti. Peu de temps après, les Owistiti marquent, et ce score restera le même jusqu'à la fin du match.

Discordiens Vs Pourfendeurs d'Ecume. 3-0 pour les Discordiens.
Les Discordiens attaquent en force. En effet, c'est Rozwell qui marque, puis Lyael à son tour. Mais après la relance, Kyuenu échoue à faire apparaître son coffre qui servait de balle. Aussi, c'est finalement l'arbitre, Mavia, qui le remplace.
Enfin, à une minute de la fin du match, Kyuenu, avec l'aide de Rozwell, envoie la balle au fond du but, mettant ainsi fin au match.


Pourfendeurs vs Petits Pédestres: 1-0 pour les Pourfendeurs
C’est dans une ambiance bonne enfant que se déroule cette rencontre. À la suite d’une attaque avortée des Petits Pédestres, une action conjuguée de Torvie, balle au pied, et de Cat Pat, qui nettoie le terrain devant, permet aux Pourfendeurs de marquer le seul et unique but de cette rencontre. En deuxième partie, un tir de Torvie, envoie Katty, balle d’un soir, s’écraser contre le poteau (ndlr:Aouch! j'ai encore un gros bleu sur la joue!) ; Melusia est clouée au sol par les retraits de PM que lui inflige Tze ; et les attaques de Navess sont toutes interceptées par Cat Pat ; et c’est sur situation bien bloquée que l’arbitre siffle la fin du match, 1-0 pour les Pourfendeurs.

Discordiens Vs Sericats: 4-0 pour les Discordiens
Les Discordiens utilisent à plusieurs reprises une technique qui semble infaillible : Rozwel court vers les goals adverses et attire la balle vers lui. C'est Lyael qui la pousse ensuite pour marquer. Ils gagnent ainsi trois buts malgré les tentatives des Sericats pour les contrer.
Dans les dernières minutes du match, Enitheblackalchemist invoque dans la zone du goal et apporte ainsi le quatrième but à l'équipe adverse.

Sericats contre Owistiti: 0-5 pour les Owistitis
Les Owistiti n'étant plus que trois présents pour jouer ce match, les Sericats ont loyalement proposé de réduire leur équipe pour rééquilibrer le jeu. Cela n'a pas joué en leur faveur car Gow-Gowle a marqué 5 goals dont un dans le dernier tour de jeu...

Donc voila le classement final de toutes ces rencontres:
1er: Owistitis
2eme: Discordiens
3ème: Seriane's

Un grand bravo à tous les participants, et le Maimag vous remercie pour votre patience et votre présence durant ces deux soirées sportives, aussi pour les arbitres!

vendredi 22 août 2008

Olympiades: La chorégraphie

Bonsoir et bienvenue en différé du concours de chorégraphie d'Amakna: La star Amaknademy!

Pour cette dernière épreuce du défi des Douze, ce soir ce sont 3 équipes qui ont répondu présent à l'épreuve.

Nous commençons avec les discordiens, qui nous interprètent un numéro a base d'indien, d'ouvrier, de milicien et de moustachu...
Lyael, Rozwell, Akeginu, et Carabas

Ils mettent directement l'ambiance, enchainent parfaitement leurs mouvements tout en chantant, et c'est une pluie de fées d'artifice qui couvre la salle après leur passage. La pression est mise sur les concurrents.

Puis c'est au tour des Petits Pédestres, habillés haut en couleur, qui exécutent une danse connue des plus jeunes. Là aussi le succès et les applaudissements sont au rendez vous.

Melusia, Jerek Nankensen, Eneratlov (pardon à Po dont j'ai oublié le nom ^^)

Puis c'est au tour des Seriane's, Avec Loveuse Goth et Nerien le sram. Tout de noir vêtus, ils exécutent une série synchronisée de mouvements périlleux.

Loveuse-Goth et Nerien

Après délibération du jury, le classement est donné:
1er: Discordiens
2eme: Petits Pedestres
3ème: Seriane's

Mais je sens que vous êtes frustré de ne pas avoir pu assister à l'émission en direct! Alors rien que pour vous, dès que Wexlor notre second caméraman aura fait son montage, nous vous diffuserons les images de l'émission en live!

Cutchyy Luke

Catcheur est à la recherche de 4 dangereux malfaiteurs. Les aura t-il?


Quand le sage montre Moon, le iop regarde le doigt

Encore une fois Prof Enduimanduil nous donne une leçon d'histoire. Ecoutez bien...

Quand le sage montre Moon, le iop regarde le doigt

Cet adage remonte à la nuit des temps, bien avant que Moon ne soit à Moon, et surtout bien avant que Moon ne soit ce terrible et féroce gorille. En ce temps là, Moon n’était qu’un tout petit singe, sautant d’arbre en arbre non loin de la cabane d’Ozen le sage . Lui et Moon avait fini par se lier d’amitié, notamment grâce aux dons culinaires d’Ozen. Il faisait en effet de délicieuse confitures à partir des larves oranges et bleues qu’on lui amenait sans cesse.
Tout les soirs, Moon et Ozen, en regardant tomber la nuit, trempaient leur doigts dans la confiture, et le léchaient voluptueusement. Khu Hi, jeune iop écervelé, mais néanmoins voisin d’Ozen, regardait ça avec envie. Il était persuadé qu’il y existait un lien entre les délicieuses confitures et les fabuleux parchemins d’Ozen.
Un soir, lors d’un banquet de quartier, Ozen décida de présenter son ami Moon au reste du monde. C’est ce soir là que Khu, ne résistant plus à l’envie de vérifier sa théorie, se rua sur le doigt d’Ozen pour le mordre.
L’adage était né... Par contre, l’histoire ne dit pas, et la bienséance ne l’aurait surement pas permis, où Ozen venait de tremper son doigt, et si Khu en est devenu plus intelligent...

Les aventures de Lyxel

Cette semaine une nouvelle recrue viens encore gonfler nos rangs! Lyxel, une courageuse sacrieuse vous propose ses aventures dans une BD faite maison. Nous publierons chaque semaine une nouvelle planche. (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Mais qui est donc cet ermite de la montagne? Et que va-t-il apporter à notre héroïne?

samedi 16 août 2008

Edition du 16 Fraouctor

Edito:
La première série d'épreuves est à peine digérée, les plaies sont tout juste pansées, et voilà que déjà se profilent à l’horizon de nouvelles épreuves pour nos héros. Ils ont su porter bien haut les couleurs de leur guilde durant cette première semaine du défi des douze. Pour cela, nous pouvons d’ores et déjà les féliciter. Mais ce qu’ils ont vécu n’est rien à côté de ce qu’il leur reste à surmonter. Esprit d’équipe, agilité et bon goût leur seront plus que nécessaire s'ils veulent triompher.


Bonne lecture.


L'équipe Maimag

Au programme cette semaine:

Le défi des Douze: c'est parti!
Voici le résumé des premières épreuves du premier tournoi interguildes de Maimane.

L'expression de la semaine
Explication par Enduimanduil: L'enutrof sourrit aux audacieux.

L'artisan de la semaine
Mr-Snaikounet, maitre forgeur, répond à notre pandawa de reporter.

Le Petit Pandawa Rouge
Encore une parodie de notre Catcheur. Ne lui dites pas qu'il aime le catch!

Le Défi des douzes: c'est parti!

Bienvenue en (presque) direct de Mai'mag TV, qui nous retranscrit les Olympiades d’Amakna 638. Pour mémoire, le « Défi des douze » voit s'affronter plusieurs guildes à travers différentes épreuves. Nous vous proposons un petit résumé des épreuves s’étant déjà déroulées : Combat, Intelligence, et Agilité.

La force brute :
C’est donc le 9 fraouctor que 6 équipes étaient prêtes pour le premier choc.
La première manche était à élimination directe, et la seconde une petite poule entre les 3 vainqueurs de la première manche.
Voilà un petit résumé des matchs :




Première manche :
Discordiens / Pourfendeurs d’Ecume : Le combat le plus rapide du tournoi, Rozwell et Kenju sont en forme et se débarrassent rapidement de leurs adversaires.

<<Petits Pedestres / Owistitis : Les Petits Pédestres font de leur mieux pour résister, mais KhazarSacri est en forme et élimine les adversaires un à un avec le soutien de Kraaft. Il faut dire que la différence de niveau est assez énorme.
>>
Osef / Seriane’s : Un match assez serré que celui qui a opposé les Seriane's à l'équipe d'Osef : pendant un bon moment, des gros dégâts à distance ont alterné avec des gros soins pour réparer épées de Iop, marteaux de Moon, flèches et ronces diverses. Et alors que la fin du temps réglementaire se rapprochait à grands pas, Kamaneus a finalement succombé à une colère de -Marth-. A 3 survivants contre 2, les Seriane's ont donc remporté ce combat.




Seconde manche :
Discordiens / Owistitis : Malgré une belle performance de Rozwell et de Kenju, ils ne peuvent résister au rouleau compresseur Owistiti.
Discordiens / Seriane’s : Les Discordiens prennent leur revanche sur les Seriane’s, en leur montrant qu’il est dangereux d’avoir un sacrieur en colère face à soi.
Seriane’s / Owistitis : Une fois de plus, impossible d’arrêter Kraaft et KhazarSacri quand ils sont lancés dans l’arêne.

Les résultats :
1ère place : Owistitis
2eme place : Discordiens
3ème place : Seriane’s


Question pour un Champ Champ :
C’est à la taverne du Ripate que le iop JeanPierre-Foucault accueille les participants à l’épreuve de connaissance. Une fois que chaque équipe a pris place à une table, JeanPierre prend ses fiches et enchaîne les questions sur les personnalités, la géographie, et la connaissance générale d’Amakna.


Si les juges arbitres ont un peu de mal à attribuer certains points à cause de l’orthographe, au fil des questions, Akeginu, la discordienne se démarque largement des autres participants. Ôtant les mots de la bouche de tous ses concurrents, elle remporte aisément les lauriers du savoir.
Melusia des Petits Pedestres se défend très bien aussi. Elle finit seconde du Quizz.


Enfin ce sont les Osef, les Pourfendeurs d’Ecume, et les Seriane’s qui sont à égalité pour la troisième place. Ils ont donc été départagés par une question de rapidité.
C’est Tilia qui donne la troisième place à son équipe.

Les résultats :
1ère place : Discordiens
2eme place : Petits Pedestres
3ème place : Seriane’s


La course d’agilité :
A la suite du quizz, les candidats peuvent se dégourdir les jambes avec une course en équipe. Le départ est donné de la taverne du Ripate, avec pour mission d’arriver par groupes de trois à l’entrée du terrifiant donjon du Koulosse. Au top, la salle bondée se vide en quelques secondes et c’est une ruée sauvage qui déboule dans le canyon des Koalaks.



A peine quelques minutes plus tard, Ptivicieu des Osef arrive largement premier, mais seul… C’est alors que le groupe des Discordiens parvient au point d'arrivée, décrochant la première place du podium. Débarquent peu après des Seriane’s, puis des membres de diverses équipes mais sans qu’aucune ne soit complète. Le suspens dure quelques minutes car pour la troisième place, plusieurs équipes ne sont que deux à l’arrivée. C’est finalement Melusia qui arrive enfin pour rapporter un point aux Petits Pédestres.



Les résultats :
1ère place : Discordiens
2eme place : Seriane’s
3ème place : Petits Pedestres


En conclusion, nous pouvons affirmer que les Discordiens ont bien pris la tête de la compétition, mais à l'heure actuelle rien n'est encore joué ! Car il est certain que les autres guildes n'ont pas l'intention de se laisser faire, et il reste encore 3 épreuves pour emporter la victoire ! Courage à tous, et que le meilleur gagne!

A vous les studios!

L'enutrof sourit aux audacieux

Une nouvelle expression, décortiquée par l'ami Enduimanduil.

Vous connaissez tous Eilof Aledec [3.-20]. Oui, l’énutrof du centre d’Astrub. Hé bien nous lui devons cette expression.


Regardez le de plus près, approchez vous, oui, et regardez le sourire aux aventuriers fraichement débarqués à Astrub pour les attirer. Il a l’air d’un pauvre petit vieux un peu paumé, me direz vous ? Détrompez vous, derrière ce sourire, se cachent des pensées bien vénales.

Vous ne vous êtes jamais demandé ce qu’il peut bien faire de tout ce pain, ces pelles et ces planches qui lui sont apportées chaque jour par centaines ? Et bien sachez qu’Eliof est à la tête du plus grand réseau de vente par correspondance du monde des douze.

Maintenant que vous en savez plus sur lui, regardez le une nouvelle fois sourire aux audacieux qui s’approchent. Regardez briller ces yeux, dès qu’un aventurier avec une cape de piou arrive dans le quartier. Ce n’est pas des étoiles que vous y verrez mais bien des kamas...

Mr-Snaikounet, Maitre Forgeur

Toujours dans la série des grands maitres artisans de ce monde, cette semaine Gwyn-Du a interviouvé un forgeur d'exception en la personne de Mr-Snaik(ounet).

Présentez-vous à nos lecteurs : qui êtes-vous et quel métier exercez-vous ?

Mr-Snaikounet, un artisan de la Snaik Family, en coiffe Bouf pour me rappeler ma jeunesse. J'exerce les métiers de forgeur de haches, forgeur de dagues, forgeur de pelles et leurs spécialisations respectives.


Mr-Snaik

Dans quelles circonstances avez-vous monté votre métier de forgeur de haches et comment ?

Après avoir monté plusieurs métiers, le peu de forgeurs disponibles (il y a de cela très longtemps) m'a donné envie de créer un perso uniquement forgeur. Un métier que certains disaient inutile, dont trop peu de classes auraient l'utilité était bel et bien ce forgeur de haches.

A l'époque, l'île d'Otomaï et ses nombreux crafts n'existaient pas. Mais c'est cela qui m'a motivé : un métier de craft, légèrement dur, très peu connu et reconnu. Quand on aime monter des métiers, quels qu'ils soient, un métier assez difficile attire toujours, pas en tant qu'aboutissement mais en tant que partie d'une œuvre complète.

J'avais déjà un certain nombres de métiers à mon actif, je commençais donc à acquérir une expérience m'ayant permis rentabilité et rapidité à la fois, en repérant les crafts les plus simples et les plus généreux en runes. J'étais déjà mineur 100 et bûcheron d'un niveau respectable à l'époque, ce qui m'a permis de me fournir en matières premières.
Vers les niveaux 80 et plus, ne me fournissant pas assez rapidement en coupant du bois ou en minant, je passais très régulièrement aux HDV.
L'investissement a été, au final, très lourd, mais monter un métier c'est choisir entre « être rapide » ou « dépenser le moins possible » et être, par conséquent, vraiment plus lent pour avancer dans un projet.


Comment vous êtes-vous fait connaître ?

Ayant connu JOL par envie de connaissances et ses fabuleuses listes d'artisans par besoin de crafts, j'y étais déjà pour certains de mes artisans, je me suis donc fais un plaisir d'y marquer ma progression très régulièrement.

J'ai aussi activé mes runes de métiers très rapidement, et quand je suis sur un artisan j'active à chaque fois toujours toutes les runes pour me signaler, même pour un craft qui ne me demanderait qu'un court instant. J'ai déjà passé des soirées entières à crafter et forgemager grâce aux runes de métiers activées et au craft d'un seul client à la base.

Toujours pour me faire connaître, comme Mr-Snaikounet n'est qu'un de mes artisans et non pas mon personnage principal, j'ai également signé tous mes crafts quel que soit le nombres de cases.

Je me suis aidé aussi du canal commerce, en y laissant un petit message de temps en temps, chose que je ne fais plus à l'heure actuelle car cette méthode n'a pas eu l'effet escompté.

Sans oublier le point ayant le plus aidé à ma popularité au début de mes métiers : la réputation de mon ex-femme, une des premières tailleuses 100 du serveur, qui me faisait de la publicité d'elle-même et dont le nom –Snaik- étais un signe de qualité et de nombreux métiers maîtres.


Comment vous rendez-vous disponible pour les clients ?

Je me rends disponible, par l'utilisation de mes runes, par l'oubli des /away et /invisible pour être tout le temps disponible, par mes arrivées dès que possible en atelier après MP, par certaines soirées assis dans l'atelier à parler avec de la compagnie, ou encore par MP aux personnes m'ayant contacté à des moments ou j'étais indisponible.


Pratiquez-vous toujours autant votre métier depuis que vous êtes passé maître ?

Mon métier de forgeur de hache ? Oui, beaucoup plus qu'au début même, grâce à des clients devenus de plus en plus nombreux au fil du temps.

Mon métier de forgemage de hache ? Non, je n'effectue plus que les changements d'élément (avec runage quand le client le souhaite et que j'ai le temps), les runages étant réservés à mes connaissances et à ma guilde. Les runages de haches prenant 20 min pour 50 runes pour des personnes au langage assez saugrenu, non souhaité et payant aussi peu que des combats contre des pious m'ont lassé très rapidement avant cette spécialisation.


Votre meilleur / pire souvenir de ce métier ? Qu'est-ce qu'il vous a apporté (voire vous apporte toujours) ?

Je vois deux très bons souvenirs :
Le premier étant une discussion avec la seule forgeuse de haches du serveur avant que je ne passe maître et avec qui je suis toujours en très bons termes. Il s'agissait d'une déclaration de paix, alors qu'en général c'est le contraire entre les artisans maîtres. Cette discussion avait duré très longtemps et restera gravée dans ma mémoire comme la possibilité de cohabitation en tant que maître d'un métier sans guerre des prix ou pire.

Le deuxième étant lors du craft de ma seconde Hache du Guerrier Zoth, craft très rare encore à ce moment là. Le client m'a demandé si j'acceptais de lui passé l'élément neutre en feu. J'avais peur pour la hache étant donné le craft qu'elle représentait à ce moment-là. L'étage de l'atelier était assez peuplé de connaissances, la bonne humeur y était de mise. La tension y étais néanmoins palpable vu que j'avais annoncé la tentative de forgemagie que j'allais effectuer.
La première potion ayant échoué, le client en remet une seconde avec un paiement en cas de réussite qui montrait vraiment son envie de voir la FM fonctionner... Et le changement d'élément se fit sur cette hache que beaucoup envient et qui aurait pu être totalement détruite si les échecs s'étaient multipliés.
Comme quoi en forgemagie rien n'est impossible, il faut juste avoir le courage et être chanceux, très chanceux.

Comme tous les forgemages, nombreuses sont les possibilités d'être déçu, des passages de plus de 20 potions aux personnes pensant que le temps d'écrire une phrase entière et de payer ne sert à rien, tout en passant par l'énervement des clients ne faisant pas confiance pour des forgemagies d'objets coûtant moins qu'un craft en 8 cases, ou encore par la déception de la malchance que l'on a lors de l'envie de perfection d'un item qui le détruit quasiment toujours.

Je me rappel néanmoins d'un soir, où n'ayant pas activé mes runes vu l'heure tardive, une personne d'un niveau assez conséquent s'était emporté sur le fait qu'il n'existait pas de forgemage de hache sur ce serveur. Moi, petit artisan en panoplie bouftou je lui avais dit que je l'étais, sa première réaction a été de croire que je tentais de l'arnaquer dans le but de passer en échange pour lui voler sa hache. Me gratifiant de quelques noms d'oiseaux assez peu enthousiasmants, je lui ai conseillé de relire le livre des artisans. Après l'avoir consulté, il me répond que je n'y suis pas, toujours en m'envoyant quelques sobriquets légèrement énervants, finit par replonger la tête dans le livre pour y découvrir mon nom aux 3 forgemagies que je lui avais citées. Un trop long moment perdu a cause de ma panoplie, me l'a-t-il finalement avoué en s'excusant de son comportement.

Cela m'aura au moins appris à activer tout le temps mes runes, et pas que pour des raisons financières Very Happy


Quels conseils donneriez-vous à des gens souhaitant se lancer dans le métier ?

Bon courage à vous, si vous voulez gagner votre vie avec ce métier uniquement : oubliez. Les crafts sont quand même rares, les forgemagies encore plus. Si vous n'êtes ni mineur ni bûcheron, vous allez devoir investir énormément et passer de très nombreuses soirées à attendre les clients. Si vos finances vont bien alors n'hésitez pas à acheter, vous vous rembourserez très lentement mais vous rentrerez dans vos frais. Si votre but est la finalité, autant l'atteindre le plus vite possible. Si votre but est le plaisir de le monter, c'est le forgeur que j'ai pris le plus de plaisir à monter, à chercher les crafts que j'allais faire et dont le level 100 restera un screen inoubliable.


Une dernière chose à dire ?

Comme la plupart des gens, j'ai commencé à faire des métiers pour des raisons de finances. Comme la plupart des gens j'ai vite fais plusieurs métiers. Comme la plupart des gens avec mon ex nous avions subvenu à nos besoins uniquement avec nos métiers, au début.
J'ai très vite exercé des métiers uniquement par passion vu que les métiers ne me suffisent plus pour mes besoins.

La Snaik Family est un projet, une passion, une simple envie de joueur d'avoir le plus de métiers possible. 16 métiers maîtres à mon actif à ce jour en comptant les FM, je considère ce but comme en très bonne voie, je m'accorde donc une pause mais monter des métiers est un plaisir pour moi.
Je voudrais remercier toutes les personnes qui me supportent quand je déco de donjons pour aller faire des crafts et/ou fm, ma chérie qui me supporte tous les jours, ma guilde et toutes les personnes qui m'ont aidé à monter mes métiers, Le-Snaik y compris pour son courage, son aide précieuse et son sourire.

Merci au Maimag et à notre Pandaporter pour cette interviou qui me montre que certaines personnes ne sont pas insensible à mon projet.

A bientôt dans un des ateliers de nos contrées.

Le petit pandawa rouge

Catcheur dans la peau du grand méchant loup! Vous y croyez?



samedi 9 août 2008

Edition du 9 Fraouctor

Edito
Sonner Héraut, que résonnent vos trompettes ! Les jeux vont ouvrir ! Les prochaines semaines verront s’affronter les meilleurs d’entre nous pour la gloire de leur guilde. Mais alors que cette manifestions pacifique nous porte à croire que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes des rumeurs courent sur le monde des douze. Le conflit entre Brâkmar et Bonta, un temps assoupi, est en train de se réactiver, et tout porte à croire, qu’au moins une troisième faction serait de la partie. Il est donc plus que probable que prochainement les journalistes du Maimag troquent leur panoplies colorées de boufballeur contre celles de reporter de guerre.
Mais n’anticipons pas trop sur ces temps de désolations annoncés, et profitons de l’instant présent. Sonner Héraut, que résonnent vos trompettes ! Les jeux vont ouvrir !


Bonne lecture.



Au sommaire cette semaine:

Bonta / Brakmar, Partie III
Une nouvelle leçon d'histoire-géographie de notre conférencier préféré.

Wexlor infiltre la Ruche
Journal d'un agent infiltré chez les démons.

SOS, Star en Danger
On a enfin retrouvé Catcheur! Dans un état très inquiétant.

L'expression de la semaine
La nuit, tous les ecaflips sont gris. Savez vous d'où viens cette expression?

Les Owistitis
Enduimanduil vous présente une guilde pleine de bonne humeur.

Bonta / Brâkmar, Partie III

Voici un nouvel article signé de Maitre Gwyn-Du, conférencier à l'université de Bonta. Il vous présente les différents camps existant dans notre monde. L'article est d'ailleurs suivi d'un bon exemple de secte démoniaque.

III. Les différentes factions


A la lumière des personnalités des principaux dirigeants des deux villes, on se rend bien compte que considérer Bonta comme la ville des gentils et Brâkmar comme celle des méchants est une vision bien trop simpliste des choses. Si au début la cité rouge était un repaire de bandits et de roublards tandis que la blanche réunissait les défenseurs de la paix et du bien, depuis la situation a beaucoup changé. L'intégrisme de certains bontariens et leur politique répressive ont notamment poussé plusieurs de leurs semblables à rejoindre les rangs de Brâkmar, ne serait-ce que pour trouver une politique alternative à celle de Bonta. De plus, de chaque côté, on trouve des pacifiques, des fanatiques... Ainsi rien n'est blanc ou noir, même au sein des cités. A Brâkmar, par exemple, il s'agit de ne pas confondre démons et brâkmariens.

Les démons sont au service de Rushu, leur but étant de devenir suffisamment nombreux pour que leur maître puisse accéder au rang de divinité majeure. Ils veulent la destruction de Bonta, voire du monde si jamais cela pouvait servir les plans de Rushu.

Les brâkmariens sont les citoyens de Brâkmar. Plutôt que d'écraser Bonta, ils cherchent surtout à faire prospérer leur ville sans vouer de culte particulier à Rushu. Comme le développement de leur cité passe notamment par la prise de territoires, les conflits avec les bontariens sont inévitables. Cependant on est loin de la volonté d'éradication totale qu'ont les démons.

Ces deux camps ne s'apprécient pas, les démons revendiquant la propriété de Brâkmar puisque c'est leur seigneur qui l'a édifiée, les brâkmariens étant quant à eux conscients que la cité dans laquelle ils sont nés et qu'ils tentent de développer n'est qu'un moyen pour Rushu d'arriver à ses fins. Par exemple, si la détruire venait à servir ses intérêts, il n'hésiterait pas. En attendant, il ne s'en occupe plus vraiment depuis la bataille de 134.

Chez les bontariens, on a aussi plusieurs camps, notamment ceux qui se rallient à la politique intégriste de Danathor et ceux qui prônent plutôt la paix, aux côtés d'Amayiro (cf. la première partie du dossier pour plus d'informations sur ces deux personnages).

Enfin, indépendamment de ces deux cités existent aussi d'autres clans, notamment celui des roublards (des bandits sans foi ni loi, si ce n'est celle de leur maître Vil Smisse) et celui des mercenaires (neutres à la base, ils vendent leurs services sans distinction d'alignement).


La maison des mercenaires à Astrub et le repaire du clan des Roublards au cœur du cimetière d'Amakna

(Si cela vous intéresse de prendre part à ces affrontements et ces jeux de pouvoir de façon RP, si vous avez envie que votre alignement bontarien, brâkmarien ou neutre vous donne accès à d'autres choses que du riz à faucher ou des HDV bien fournis, sachez qu'un projet de grande envergure commence à se mettre en place.)

Sur ce, à bientôt pour de nouvelles enquêtes sur l'histoire du monde des 12 Wink

Wexlor infiltre la Ruche

Pour son baptême du feu, nous avons chargé Wexlor de s'infiltrer dans une secte qui fait parler d'elle depuis quelques temps: La Ruche.

Nouvelle recrue du Mai'Mag, je ne pensais pas que ma première mission en tant que journaliste serait aussi périlleuse...

Aux alentours de 20 heures, Katty m'informe d'une nouvelle a faire pâlir les plus courageux : Une secte démoniaque a été découverte, et j'ai été choisi pour enquêter dessus...Cette organisation s'appelle : La Ruche.

Leur but est simple : Vénérer, apaiser Rushu et sauver Brâkmar de la noyade. Brâkmar n'a pas de limites, le culte de Rushu grandit, et les adorateurs de Djaul sont présents aux messes...

Après une petite enquête, j’apprends que ce sont Sacriereb et Arthur-Pendragon qui mènent la danse. Je prends donc contact et découvre que c'est à Gisgoul que cela se passe. Je comprend mieux pourquoi il est appelé le " Village dévasté " ! Les messes et les vénérations sont célébrées d'une façon étrange, je décide de me faire passer pour l’un d’eux et d’assister à l’une de leurs cérémonies…



Si vous avez des questions comme : Comment faire partie de La Ruche ?
J'ai la réponse, et pour l'avoir, j'y suis pas allé par quatre chemins.


Hop, aussitôt dit aussi tôt fait, je m’inscris sur leur Faux-Rhum et me présente à la cérémonie d’accueil le soir même. Les maitres de cérémonie Tze et Arthur Pendragon nous accueillent acoutrés d'un masque rituel, et d'une cape sombre, certainement pour se donner un air menaçant... Il faut dire que le costume va très bien avec le décor: malsain!

Lorsque tous les inscrits sont arrivés, la cérémonie d'initiation peut commencer.

Au début, nous devons faire serment de fidélité à Rushu.


Puis après le serment, nous devons nous abandonner à lui en sacrifiant quelque chose symbolisant notre ancienne vie.



Certains sacrifices sont même… Beurk…



Puis viens le point culminant, où nous devions mélanger nos sang pour devenir frères et sœurs... Puis réciter ensembles une litanie inquiétante… très inquiétante dont voici des extraits.




Quand je vous dis qu'ils sont un peu timbrés !

Ce groupe ourdit les pires projets dans l’ombre pour conquérir notre monde libre. Le reste de la soirée fut consacré à concevoir des plans machiavéliques. J’ai pris connaissance de certaines affaires en cours, mais ayant juré fidélité (et surtout accessoirement ne souhaitant pas me mettre une secte démoniaque à dos), je ne vous les révèlerai pas ici.

C'était Wexlor, reporter sans peur en direct de Gisgoul!

Le mot de la fin : Loire à Rushu! ^^

SOS, Star en danger

Vous vous demandiez ou était passé notre ami Catcheur? Il souffrait d'un mal étrange... Voila l'explication.


La nuit, tous les Ecaflips sont gris

Drakanoyld nous conte une nouvelle fois l'origine passionnante d'une expression Amaknéenne bien connue.

L'origine de cet adage remonte à l'époque où Allister venait d'arriver au pouvoir. Ce dernier, bien que contesté, asseyait son emprise sur Amakna d'une main de fer. D'un autre coté, ses ennemis les plus farouches les roublards, eurent vent d'une découverte qui faisait passer visible tout être invisible. C'est pour cela qu'ils engagèrent tout une famille d'Ecaflips gris pour aller attaquer le roi. Ceux-ci, se confondant dans la nuit, passèrent inaperçus, jusqu'à arriver dans la chambre du roi. Malheureusement celui-ci n'était pas là (il avait affaire dans la couche d'une de ses amies), mais la phrase est restée, sortie de la bouche d'un garde qui venait surprendre le groupe félin avec son coéquipier Hector La Nuit. Il dit donc: "La Nuit ! Tous les Ecaflips sont gris !"

Les Owistitis

Après quelques recherches, un peu de cafouillage dans sa prise de contacts, Enduimanduil a pu approcher les fondateurs de la guilde des Owistitis. Ils ont bien volontiers accepté de répondre à ses questions. Qu’ils en soient remerciés.

Enduimanduil : Si mes informateurs sont bons, vous êtes les 3 fondateurs des Owistitis, pouvez-vous confirmer ? Pouvez-vous vous présenter un peu ?
Defenceur-deca, Kazhar, Kraaft : Oui, nous sommes les 3 créateurs de cette guilde, Defenceur-deca, Khazar et Kraaft. Nous voulions une petite guilde tranquille où personne ne se tracasse. Pas de forum, des règles minimes, du respect, et surtout, notre guilde ce n’est pas un moulin. On est sûrement pas la meilleur guilde, ni même la meilleure ambiance, mais au moins on s’entend bien (petite dispute de temps en temps^^) et on rigole entre nous. Light------alchemist, Zz-Lloyd-zz, deux personnes qui sont en quelques sortes des fondateurs aussi.

E : Cette guilde existe depuis longtemps ? Quel est son niveau ?
D, K, K : La guilde existe depuis bientôt un an (septembre), ça passe vite on dira. Le niveau n’a pas d’’importance, pour les curieux/ses, il suffit d’attaquer un poney pour le savoir. Vous verrez, vous serez bien accueillis.


E : Depuis combien de temps es-tu le meneur de cette guilde, Khazar ? Es-tu le meneur d’origine ? A-t-il été facile de convaincre tes deux compagnons de te laisser la place ? Defenceur et Kraaft vous avez aussi droit à la parole. Si vous avez peur des représailles de Khazar, n’hésitez pas. Au pire je flouterai vos visages, et je déformerai vos voix.
Nos trois compères se regardent, et c’est en fait Kraaft qui me répond.
K : Il est meneur depuis 4 mois à peu près ou peut-être un peu plus. À la base, j’étais la meneuse mais suite à un souci technique, j’ai passé la main. Comme il n’y a ni compétition, ni amertume, ni jalousie (ça dépend) que ce soit l’un ou l’autre qui ait la tâche de meneur n’a aucune importance. Et puis, de toute façon c’est moi qui commande namého (patapay <3).>E : Qu’est ce qui réunit les Owistitis ? Guilde RP, Bontarienne, Brâkmarienne, recherche d’une ambiance , Goût de la bière ?...
Une fois que Kraaft a pris la parole, il n’a pas l’air évident de lui reprendre, et c’est tout naturellement qu’elle poursuit.
K : Question intéressante (je n’ai pas dit que les autres ne l’étaient pas :°), ce qui nous unit tout d’abord, ce sont les liens d’amitié que nous avons acquis et renforcés au fil du temps. Il n’y a aucune obligation d’alignement dans la guilde. Après, je pense que pour la guilde globalement c’est l’ambiance qui nous réunit. Chacun a ses priorités et son humour,et ça marche pas si mal comme cela ^^.
Pour ma part j’ai des envies de rp, j’espère que des compagnons de ma guilde me suivront ...


D’où vient le nom des Owistitis ? Un rapport avec le singe Moon ?
Là, c’est de concert que les trois répondent.
D, K, K : Aucun rapport avec Moon, juste que nous aimions bien dire owi. Puis après, c’est venu avec notre pointe d’humour. (Qui a dit nul ?)


Si on cherche à rejoindre vos rangs, est-ce possible, sous quelles conditions ? Comment vous contacter ?
D, K, K : Nous recrutons lvl 1 max. Plus sérieusement nous recrutons en grande partie les gens qu’on connait et les amis des amis surtout. Pour nous contacter, bah faut laisser un message à la secrétaire portugaise /w zz-lloyd-zz , ou sinon au coiffeur /w light------alchemist.

dimanche 3 août 2008

Edition du 2 Fraouctor

Edito

Les routes de nos contrées devraient être bien encombrées ces prochains jours. Le Maimag se doit de vous rappeler quelques conseils élémentaires de prudence. Fixez solidement vos bagages à vos dragodindes, nourrissez les et abreuvez les correctement. Et surtout n’oubliez pas votre exemplaire du Maimag, il vous aidera à patienter dans les bouchons, et si jamais vous vous égarez, à allumer le feu.
Le mois qui débute sera aussi l’occasion de fêter le sport. Pour cela nul besoin de se rendre à l’autre bout du monde! Vous apprendrez dans ce numéro ce que l’équipe du Maimag vous a concocté pour l’occasion.


Bonne lecture.


L'équipe Maimag


Au programme cette semaine:

Le Defi des Douze:
8 Places, dépêchez vous! Maimane sera en rythme pour supporter sa guilde. N'hésitez pas à vous jeter dans l'arène!

Bonta/ Brâkmar, Chronologie:
Cette semaine, Maître Gwyn-Du nous livre l'histoire des cités alignées. Rassurez vous, il a sa carte d'abonnement à la bibliothèque vu qu'il y passe le plus clair de son temps.

L'expression du jour:
Enduimanduil nous confie les origines d'une très ancienne expression Maimanienne.

Darkalas, Maître Cordomages:
Mavia poursuit le thème de l'interview des artisans, avec Darkalas, Maître Cordomage qui nous livre ses secrets.

Sondage sur les habitudes Maimaniennes:
Nous avons recueilli un petit ecaflip tout noir, et lui avons confié sa première mission! Une enquête folle auprès de 100 Maimaniens dont voici les résultats.

Le Défi des Douze

Attention préparez vous au choc ! L’heure du Grand défi des Guildes arrive !
Affûtez vos lames, révisez vos classiques, explorez le terrain, et travaillez votre coordination !



Au travers de 6 épreuves, prouvez que votre guilde est la meilleure ! Vous vous demandez sûrement comment ? Et bien voici le menu :
FORCE
- Combats par équipes : Tournoi PVP par petites équipes.

AGILITE
- Course d’orientation: D’un point A à un point B, la première équipe à l’arrivée remporte la partie.

INTELLIGENCE
- Quizz de connaissances : Question pour un Champ Champ, vos connaissances du monde des douze seront utiles.

SAGESSE
- Boufball : Venez taper du bouftou sur le terrain et prouver que votre tactique est la meilleure.

INITIATIVE
- Epreuve de coordination : Une démonstration d’emotes synchronisées, composez votre plus bel enchaînement.

FAIR PLAY
– A la fin du tournoi, le jury accordera un bonus de points aux équipes qui auront montré le plus de fair play au long des épreuves.

Voici le détail des règles par épreuve :
Combat :
- Composez une équipe de 3 à 5 joueurs, donc le niveau global est de 400 (+/- 15)
- Une même classe ne peut être présente qu’une seule fois par équipe.
- Les boucliers (équipement) sont interdits.
- Les matchs sont à élimination directe, le tirage au sort aura lieu dès la fin des inscriptions. (1/4, ½, finale + petite finale).
Date : Les 9 Août (1er tour) et 10 Août (1/2 finales + finales) à 20h.
Rendez vous : -14 / -49 (rocheuses)

Quizz :
- Chaque guilde devra désigner un champion
- L’animateur posera des questions d’ordre général sur le monde des douze. Le premier champion à donner la bonne réponse marque 1 point.
- Seul le champion sera habilité à répondre au nom de son équipe, les réponses des spectateurs seront ignorées.
- Les guildes sont autorisées à se grouper ou utiliser le canal guilde pour communiquer.
- A la fin du quizz, le décompte des points est fait, et 3 points sont attribués au champion, 2 points au second, et 1 point au troisième.
Date : 11 Août à 20h
Rendez Vous : Taverne du Ripate (Sufokia)

Course :
- Le départ sera donné à la taverne du ripate (Sufokia) Il suffit d’avoir un seul représentant par équipe pour noter les coordonnées et les transmettre à sa guilde.
- A ce moment, l’arbitre qui donnera le départ vous révèlera les coordonnées d’un endroit à rejoindre.
- La première guilde à avoir son représentants + 2 collèges de sa guilde (toute la guilde peut participer) à cet endroit empoche 3 points, la seconde 2points, et la 3eme 1 Point.
Date : 11 Août à 21H
Rendez Vous : Taverne du ripate (Sufokia)

Boufball :
- le règlement de la Royal Boufball Cup sera appliqué (équipes de 4, une seule classe par équipe, merci de prendre connaissance des sorts interdits).
- Les matchs seront à élimination directe
- Un tirage au sort aura lieu au début de l’épreuve.
Date : 18 (1er tour) et 19 (1/2 et finales) Août à 21h
Rendez vous : Terrain de Boufball (château d’amakna)

Chorégraphie :
Chaque guilde présente une chorégraphie basée sur une synchronisation d’emotes. Le jury attribuera les points selon les critères suivants :
- Nombre de participants. (de 2 à 6 maxi)
- Originalité de l’enchaînement (déplacements, emotes, tout est permis, les paroles aussi si vous souhaitez le faire en chanson)
- Synchronisation.
- Durée (30sec à 1 minute)
Date : 22 Août à 21h
Rendez vous : Taverne du Ripate

Fair-Play :
Tout au long des épreuves, les arbitres tiendrons compte du comportement des participants, et pourront noter des remarques dans une partie privée de notre forum. Ceux qui auront le mieux respecté les règles, été les plus ponctuels, les plus polis et sympathiques empocheront un bonus de 3 points supplémentaires. Les point seront attribués immédiatement après la fin de la dernière épreuve.

REMISE DES PRIX : 22 Août à 22H, le classement sera annoncé sur le Maimag du 23 Août avec une interview des gagnants. Une surprise sera réservée à l'équipe gagnante.

INSCRIPTIONS :
Vous avez jusqu’au 8 Août 21h pour inscrire ici même (via commentaires) votre guilde (1 guilde = 1 équipe)
Pour des raisons d’organisation, nous ne pourrons inscrire que 8 Guildes Maximum.
En cas de manque de place, nous nous réservons le droit d’inscrire les guildes qui nous semblent les plus motivées en priorité (c'est-à-dire celle qui sont certaines de participer à toutes les épreuves). Pour vous inscrire, indiquez votre nom de quilde, 2 personnes à contacter en cas de souci, et la mention "j'approuve le règlement, et je ferai en sorte d'avoir un équipe présente a chaque épreuve"

REGLEMENT GENERAL :
- RESPECT: En cas d’insultes avérées ou de mauvaise foi, les arbitres ont le droit d’appliquer des sanctions allant d’un avertissement, à l’exclusion complète de l’équipe.
- CLASSEMENT : Les épreuves se dérouleront sur deux semaines, et rapporteront chacune un nombre de points aux vainqueurs. Premiers= 3 points, seconds=2points et troisièmes =1point. Un classement général sera tenu à jour.
- EQUIPES : En vous inscrivant, vous inscrivez VOTRE GUILDE, ET UNIQUEMENT VOTRE GUILDE. Ce sont donc des membres de votre guilde qui devront se présenter aux épreuves. Les membres des équipes pourront changer d’une épreuve à l’autre (et au cours d’une même épreuve), du moment que tous sont membres de la même guilde.
- FORFAITS : Les horaires seront annoncés à l’avance, nous tacherons de les tenir aux mieux. Tout changement sera signalé ici, aussi pensez à vérifier régulièrement les annonces. Chaque guilde devra présenter une équipe à chaque épreuve. Un forfait entraînera un malus de 1 point au classement général.
- ARBITRAGE : Il peut y avoir des erreur d’arbitrage, mais les arbitres sont là pour juger le plus impartialement possible. On peut contester une décision, mais en cas de litige il a toujours le mot final.

Bonta / Brâkmar, Partie II

Voici la tant attendue suite du dossier de maître Gwyn-Du sur les relations politico-castagneuses des deux cités alignées... Et que font les neutres dans tout ça? LA suitre au prochain numéro!


II. Chronologie sélective


10 divinités majeures se sont penchées sur le berceau du monde, mais Rushu le seigneur des démons n'en faisait pas partie et cela lui déplut.
Cependant, alors que Xelor avait découpé les années en 11 mois, Rushu réussit à en intégrer un 12ème : Descendre, le mois des démons, dont Djaul fut nommé protecteur.

Lors du terrible hiver du début de l'an 23, le cercle très fermé des dieux majeurs accueille une nouvelle membre : la déesse Sacrieur qui, en transformant la souffrance de ses adeptes en force, a gagné la foi de suffisamment de fidèles pour que son influence ne soit plus considérée comme mineure. Assez mécontent de se faire damer le pion par une nouvelle venue, Rushu se met en quête de nouveaux adeptes pour, un jour, pouvoir également prétendre au titre de divinité majeure. Au sein des protecteurs des mois, les opinions sont partagées : si certains se sont ralliés à sa cause, d'autres voient ses désirs de puissance d'un très mauvais œil...

Le 15 Flovor 23, les temples des diverses classes sont créés pour rassembler les fidèles et rendre leur foi plus puissante face à la montée des disciples de Djaul.

En l'an 24, alors qu'il tente d'intégrer l'ordre du Cœur Vaillant, le Féca Lukryh Leuk disparaît. Les recherches effectuées ne permettent pas de retrouver sa trace. Par contre, une nouvelle ville est découverte : Brâkmar. Voyant que cette cité à la gloire de Rushu réunit de plus en plus d'adeptes (notamment grâce à leur héros Hyrkul qui n'est autre que Lukryh Leuk possédé), Jiva, Ménalt et Pouchecot font alors construire Bonta en un mois.

C'est en l'an 26, le 12 Septange exactement, que la bataille la plus célèbre entre les deux cités rivales éclate : l'Aurore Pourpre. A la tête des troupes brâkmariennes, Hyrkul défait l'armée de Ménalt, tue leur chef et parvient jusqu'aux portes de Bonta. Cependant, voyant la bataille durer, Raval prend peur. En effet, lorsque Brâkmar a l'avantage sur Bonta, les démons gagnent du temps sur l'Horloge de Xelor, et dans ce cas sur Septange, dont Raval est responsable devant Xelor même. Il décide alors de trahir Hyrkul en faisant se relever les armées de Ménalt. Prise en tenaille, l'armée de Brâkmar est mise en déroute et Hyrkul réduit à l'état de liche par Ulgrude, un héros bontarien.

Le temps suit son cours pendant une centaine d'années, et en 128, Hyrkul refait son apparition. La propagande brâkmarienne reprend de plus belle, et le héros des rouges attaque une nouvelle fois la cité blanche en 134. Cependant, ni Djaul ni les autres protecteurs ne lui accordent leur soutien. Raval encourage d'ailleurs Vil Smisse à quitter la cité sombre. Sentant la fin de Brâkmar arriver, Vil part s'installer dans le cimetière d'Amakna où il fonde le clan des Roublards.

Après une longue bataille, Hyrkul remporte une victoire éclatante, mais les deux cités sont laissées en ruines. Maimane décide alors de sceller toutes les émotions dans ses fameux piliers, estimant que sans elles il n'y aura plus d'affrontements. Effectivement, les batailles prennent fin et le temps passe...

En 325, Hyrkul réapparaît à nouveau et érige une nouvelle ville avec quelques descendants des survivants : Gisgoul. Elle est totalement rasée vingt ans plus tard par les descendants des guerriers bontariens, à l'exception de la tour située en son centre et dédiée au culte de Rushu.


La tour de Rushu, au milieu des vestiges de Gisgoul

En 601, dans le plus grand secret, les cités de Bonta et de Brâkmar resurgissent du néant. En effet, en 23 la déesse Sacrieur avait versé une larme sur l'Horloge de Xelor, ce qui avait légèrement altéré le tissu temporel. Voyant cela, Xelor avait prédit que les deux villes, non encore construites à l'époque, réapparaîtraient.

Ce n'est qu'en 635 que les aventuriers réussirent à pénétrer à nouveau dans Bonta et Brâkmar. A présent, en 638, il leur appartient de poursuivre l'écriture de l'histoire de ces deux cités.

La Feca au lait

Maître Enduimanduil, c'est à vous de nous proposer votre nouvelle démonstration! Quelle sera la nouvelle expression du jour?

Le Féca au lait

Pour comprendre d’où vient cette expression, il suffit de se promener au petit matin dans les rues d’Astrub. Avec un peu de chance vous y croiserez, Menge Paca en train de faire sa tournée. En effet, tout les matins, après la traite de ses bouftous, Menge va livrer le lait frais à ses clients. Il est d’ailleurs souvent accompagné par son petit frère qui livre le pain.
Et tous les matins, quand les artisans d’Astrub se rendent à leur atelier, ils s’écrient en voyant Menge Paca et son frère :"Tiens v’la le p’tit Féca au lait, accompagné du p’tit qu’a le pain".
Menge est maintenant tellement populaire, qu’un barde en villégiature à Astrub lui a même écrit une ode.

Le soleil vient de se lever
Encore une belle journée
Il va bientôt arriver
Le Féca au Lait
...

Darkalas, Maitre Cordomage


Pour rester en rapport avec la précédente interview de Nagael, Maître Cordonnier, par Gwyn-Du, nous avons cette fois interviewé un Maître Cordomage : Mavia est allée à la rencontre de Darkalas dans l'atelier des forgemages brâkmarien...…




Mavia ( Ombre-de-Nuit ig ) qui aime bien se promener à powal comme vous pouvez le constater, et Darkalas l'Ecaflip

Mavia : Bonjour !

Darkalas : Chalut !

M : Présentez-vous à nos lecteurs : qui êtes-vous et quel métier exercez-vous ?

D : Je suis un petit chat nommé Darkalas, aux couleurs bizarres (un chat violet, mais bien sûr que si que ça existe, voyons...). Je suis également un Maître Cordomage.

M : Cordomage ? Késako ?

D : Un Cordomage, c'est tout simplement celui qui, après avoir dépassé une certaine maîtrise de son métier de cordonnier (le cercle 65), peut modifier les bonus des ceintures ou des bottes.

M : Chaque métier a des "mages" ?

D : Seulement les métiers dits "de craft" : Tous les forgeurs peuvent devenir mages, les sculpteurs également (ce qui donne Forgemages et Scultemages) ainsi que les tailleurs (Costumages), bijoutiers (Joaillomages), et bien sûr Cordonniers (Cordomages).

M : Merci pour ces explications.

D : Mais de rien !

Après quelques secondes :

D : Puis-je aussi ajouter que j'ai arrêté la cordomagie pour le public pour me consacrer à mes tentatives personnelles ?

M : Pourquoi donc ?


D : A cause de l'insistance trop grande de certains clients qui vont à l'encontre de mes conseils et se plaignent ensuite du résultat… ( Sur mes tentatives personnelles, impossible d'aller me plaindre ).

M : C’est dommage… Bon, question suivante : Dans quelles circonstances l'avez-vous monté ? Faisiez-vous partie des premiers maîtres du serveur ou êtes-vous arrivé par la suite ?

D : Houla, franchement je suis loin d'avoir fait partie des premiers maîtres du serveur. Tout simplement parce que je suis un chat, et en tant que tel j'ai passé plusieurs mois sur Maimane à flâner, dormir... tout sauf monter un métier. Par contre, je dois avouer ne plus me souvenir de la date exacte, car progresser dans cette profession n’a pas été spécialement marquant pour moi…

M : Hum oui, j’aurais du m’y attendre de la part d’un Ecaflip… Et comment s'est déroulé votre progression dans ce métier ? Les débuts ? Etiez-vous découragé, aviez-vous envie d'abandonner ? Ou au contraire étiez-vous très enthousiaste, et travailliez sans relâche ?

D : Mes débuts… Commençons par le commencement donc…

M pense : Ah... une histoire, chouette !

D : J'ai voulu entamer le métier de cordomage parce que j'avais dans l'idée de monter les trois sortes de mages d'équipements à proprement dit (Anneaux, Amulettes, Ceintures, Bottes, Capes et Coiffes) et étant déjà passé Costumage, j'ai décidé de me lancer dans la cordomagie. Mais ne faisant pas partie des grands patients de ce monde, je n'ai pas pris le temps de droper toutes les ressources nécessaires au travail d'un cordonnier qui aspire à devenir mage, je me suis débrouillé financièrement, dropant quelques ressources rares à vendre, achetant quelques objets à bas prix et les revendant nettement plus cher... et j'en passe.

M : En effet vous vous êtes un peu "détourné" de la "voie traditionnelle".

D : Et quelle est cette "Voie traditionnelle" ?

M : Eh ! C'est moi qui pose les questions ! :p J'imagine qu'il faut dropper soi-même les ingrédients, à la sueur de son front, car rien n'est plus beau que l'ouvrage fini, lorsqu'on l'a fait entièrement seul ?

D : Tout le contraire de ce qu'un chat chanceux en affaires tel que moi ferait donc.

M : Après tout, de la part d'un Ecaflip, c'est normal ( on va commencer à croire que je suis ecaflipophobe… x) ). Mais peut-être avez-vous raté quelque chose en confiant une des étapes de votre métier à d'autres ?

D : Je ne pense pas vraiment avoir raté quelque chose en montant mon métier de cette manière, je pense plutôt que j'aurais vite abandonné si j'avais été obligé de "farmer" des Bouftous et autres petites bestioles à longueur de journée.

M : Bien sûr. C'est compréhensible.

D : Je n'en respecte pas moins ceux qui ont cette patience, que je n'aurai certainement jamais, de plus j'étais assez impatient de m'amuser aux limites de la forgemagie, je ne pouvais pas me permettre de perdre autant de temps en drops.
N'ayant aucune patience (ou alors vraiment très peu), je ne peux que respecter sont qui en ont à revendre.

M : Comment vous êtes-vous fait connaître ?

D : Une fois devenu Maître Cordomage, je me suis procuré une magnifique rune d'artisan, que je n'activais que lorsque j'étais réellement disponible. J'ai aussi mis à jour le livre des connaissances, nommé JoL, sur lequel figuraient déjà plusieurs de mes métiers. Ensuite, un peu grâce à ma chance je l'avoue, certains clients satisfaits de mes travaux m'ont fait un peu de pub, attirant donc de nouveaux clients à satisfaire. Puis les choses se font toutes seules, une signature sur une ceinture, une autre sur une paire de bottes, le client les revend en hôtel de vente plus tard, et de nouveau de la publicité gratuite.

M : Et au tout début, lorsque vous n’aviez pas encore de "réputation" ?

D : Simplement en restant disponible à l'atelier des mages de Bonta avec mon nom inscrit dans le grimoire des artisans.

M : Et comment vous rendiez-vous disponible pour les clients ?

D : Je restais à disposition de mes clients en restant en atelier, rune d'artisan activée. Je n'avais pas d'horaires précis, je venais si je n'avais rien d'intéressant à faire, ou pour me faire quelques kamas pendant mes rares moments d'intense pauvreté. Je quittais l'atelier seulement si un ami me proposait quelque chose d'autre à faire, ou si plusieurs clients de suite me donnaient envie de partir (trop insistants).

M : Pratiquez-vous toujours autant votre métier qu'avant ?

D : Oui et non ! ^^" Je veux dire par là que, ayant stoppé la cordomagie pour le public, je me consacre à mes équipements et à ceux de mes amis, ma "pratique" dépend donc de mes besoins et de ceux de mes amis, ainsi que de mes kamas, étant donné que j'ai une fâcheuse tendance à vouloir m'amuser à modifier de gros items qui coûtent cher à l'achat. Je pratique donc beaucoup lorsque je suis "riche" et que mes amis ont besoin de moi, et je ne pratique pas lorsque ça n'est pas le cas.

M : Votre meilleur/pire souvenir de ce métier ? Qu'est-ce qu'il vous a apporté ?

D : Je n'ai pas réellement de "pire souvenir", mais il y a une chose qui a toujours tendance à m'énerver quelque peu pendant que je travaille mon art, lorsque je veux atteindre un certain « jet », j'arrive au jet pile en dessous avant de rater, et cela plusieurs fois de suite, c'est assez frustrant. J'ai un meilleur souvenir en tant que Cordomage, je le porte même sur moi, ma magnifique Ceinture Dragoeuf, sur laquelle j'ai réussi à passer 2 Runes Ra Fo et 1 Rune Ra Cha, aucun échec, une oeuvre d'art dont je ne me séparerais pour rien au monde.

M : Et avec vos clients ?

D : Ah, pour ce qui est des clients, seulement des mauvais souvenirs ! Razz Du temps où j'étais disponible en atelier, je ne me rappelle pas avoir eu à forgemager un item qui en vaille vraiment la peine malheureusement. Les clients m'amenaient des items de bas niveau mauvais jets, qui remontaient facilement près des jets parfaits, aucun challenge, tout le piquant de la forgemagie était absent… Il est toujours agréable de savoir que l'on fait des heureux, d'avoir quelques "Merci", savoir qu'on a la confiance de ses clients... mais la forgemagie perd quand même une partie de son attrait lorsqu'il n'y pas vraiment d'enjeux, c'est moins "drôle" si je puis dire. Entre remonter les jets d'une scarature d'un client et placer une ou plusieurs runes Ras sur la ceinture meulou d'un autre, l'écart est grand, le stress de la réussite ou de l'échec aussi. En bref, faire le bonheur de ses clients est une chose, prendre du plaisir dans la forgemagie elle-même en est une autre.

M : Quels conseils donneriez-vous à des gens souhaitant se lancer dans le métier ?

D : Je leur conseillerais soit de me ressembler, à savoir être chanceux en affaires et riche assez souvent (héhéhé…), soit de s'armer d'une patience en or, parce que le drop des ressources nécessaires à monter un cordonnier avant de devenir mage est vraiment monotone. Ils peuvent aussi revendre leurs créations en Hôtel de Ventes, ou bien les garder au chaud en banque jusqu'au niveau 65, puis toutes les briser pour obtenir un grand nombre de runes pour bien démarrer la cordomagie. Après à chacun sa manière de faire les choses, certains ne feront que dépenser leurs kamas, d'autres ne feront que droper, et d'autres encore combineront les deux. Bien entendu, on n'est pas obligé de tout faire tout seul, si l'on a des amis sympathiques et motivés, il est possible de devenir cordomage rapidement. Rien n'empêche d'emprunter à des amis non plus : une fois Maître et une réputation établie, gagner sa vie n'est pas trop difficile, rembourser non plus ! Peut-être existe-t-il d'autres solutions auxquelles je n'ai pas pensé, mais qui seront évidentes pour d'autres, et correspondront parfaitement à leurs besoins. Je ne suis ni le premier, ni le dernier Maître cordomage, tous travaillent différemment, et c'est tant mieux, si nous nous y prenions tous de la même manière, ce serait plus une compétition qu'autre chose.

M : Très bien. Une dernière chose à dire ?

D : Certainement ! A tous les cordomages, autres mages, et personnes passant par la forgemagie pour améliorer leurs items, ne perdez pas votre temps en calculs pour savoir si telle ou telle rune passera (ou pas ?), essayez tout simplement, c'est beaucoup plus amusant ! Et je tiens à remercier mon « travelot » préféré (il se reconnaîtra) pour toutes les tentatives farfelues qu'il m'a forcé à faire, sans lui je n'aurais sûrement pas autant pris goût à la forgemagie.

M : Merci de nous avoir consacré du temps pour cette interview.

D : Bonne chance aux reporters du Mai'Mag pour recueillir d'autres témoignages de maîtres dans leur art !


Les habitudes maimaniennes

Kiiwik nous a rejoint out récemment, nous l'avons donc orienté vers une mission de bizutage.. voila le résultat!


C'était une journée comme les autres, où comme d'habitude je devais me priver de manger et de boire.

J'ai donc décidé pour oublier ma faim, de me balader dans la cour du Château d’Amakna, et là je vis une affiche : « Nous recherchons des journalistes » . Je suis donc allé voir l'agence IOPPSOS, et une personne m'a accueilli en me proposant cet emploi, j'ai accepté tout de suite.

Mon premier article devait être un sondage sur la population Amaknéenne.
je m'applicait donc à ma tâche:

Kiiwix : Bien le bonjour, Monsieur !

Yahimi : Bonjour, c'est pour ?

K : Je représente un journal nommé Mailag et je pratique en ce moment même un sondage sur la population dofusienne. Et je voulais donc savoir si vous vouliez bien répondre à la question du sondage…

Kiiwix d'un air timide regarda l'homme

Y : Mmmh, mais bien sûr. Pose ta question.

Kiiwix, soulagé par la réponse du Monsieur, sortit un carnet de feuilles vierges.

K : Lors de vos journées sur dofus, que préférez vous faire ? Plusieurs choix s'ouvrent à vous…

- Passez-vous vos journées à vous entraîner durement pour augmenter votre force au combat ?

- Passez-vous vos journées à poursuivre les créatures, pour récupérer les ressources dont vous avez besoin ?

- Passez-vous vos journées à confectionner différents objets pour augmenter votre art dans l'artisanat ?

- Passez-vous vos journées à vouloir vous mesure à vos adversaires?



- Passez-vous vos journées à vous prélasser au soleil ?

Y : Un peu de tout, mais me prélasser au soleil c'est le top !

K : Merci de m'avoir accordé du temps pour répondre à ma question.

Y : Mais de rien l'ami !

Après avoir questionné une centaine d'autres personnes, Kiiwix s'en va pour aller chez son supérieur.

K : Voilà, Ce que vous m'aviez demandé est fait.

Chef du Maimag: Merci, reviens quand tu as du temps libre, j'ai une autre interview pour toi.


Après plusieurs jours à questionner n'importe quel personnage que j'ai croisé j'ai donc pu enfin établir des pronostics :

47 % préfèrent accroître leur force au combat. (XP)

27 % préfèrent poursuivre différentes créatures afin de pouvoir récupérer leurs ressources . (drop)

13 % préfèrent se mesure à leurs adversaires (PVP).

11% préfèrent se prélasser au soleil (Glandouillage powaa!).

9 % préfèrent confectionner différents objets pour travailler leurs talents d'artisanat.